Onction des malades

 

Il s’agit de « l’onction des malades », sacrement du réconfort et de la paix pour les malades, et non d’une « extrème onction » .

onction_des_malades

Le sacrement des malades est une source de réconfort et de paix pour les malades qui leur permet d’unir leur souffrance à celle de Jésus sur la Croix. Il est signe de tendresse de Dieu pour la personne qui souffre.

Pendant longtemps, on l’a nommé « extrême-onction » et donné avec les « derniers sacrements » (le pardon, la communion et le sacrement des malades). Il n’était donc reçu qu’en fin de vie et s’est trouvé associé à la mort, au point d’inquiéter les malades à qui on le proposait.

Le Concile Vatican II a préféré le désigner par l’expression « onction des malades » et a renouvelé sa pratique pour qu’il accompagne vraiment un chrétien malade ou souffrant au long de sa vie, à chaque fois que cela sera jugé nécessaire.