DOMINICALES 496 – LA VENGEANCE DE DIEU

Nous sommes parfois tentés de penser que Dieu, tel qu’il se révèle à nous dans l’ancien testament est agressif et peut être même incompatible avec ce que Jésus nous dit de Lui. La toute-puissance divine a du mal, dans notre tête, à cohabiter avec l’amour.

Et pourtant Dieu est le même.

Le prophète Isaïe nous aide à mieux connaitre Dieu : « c’est la vengeance qui vient, la revanche de Dieu. Il vient lui-même et va vous sauver » (Is 35, 4). La miséricorde divine est l’expression de la toute-puissance aimante de Dieu.

Dans le credo, nous disons : « je crois en Dieu tout puissant » mais que disons-nous par-là ? « Dieu est le Père Tout-Puissant. Sa paternité et sa puissance s’éclairent mutuellement. En effet, il montre sa Toute-Puissance paternelle par la manière dont Il prend soin de nos besoins (cf. Mt 6, 32) ; par l’adoption filiale qu’il nous donne ( » Je serai pour vous un père, et vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur Tout-Puissant  » : (2 Co 6, 18) ; enfin par sa miséricorde infinie, puisqu’il montre sa puissance au plus haut point en pardonnant librement les péchés. » (CEC 270)

Par notre baptême, nous avons reçu la miséricorde divine, être sauvé est aussi une invitation à deux choses : notre conversion et notre témoignage.

p. Serard+, curé